Apoptose

L’apoptose, encore appelée mort programmée de la cellule, suicide cellulaire… est un phénomène qui se produit normalement au cours du développement embryonnaire, dans différents tissus de l’organisme. Chez l’embryon au cours de son développement le nombre de neurones est le double de ceux retrouvés lorsque le cerveau a atteint sa maturité.
La mort programmée de 50% des neurones est un phénomène constaté chez toutes les espèces.
La perte chez l’embryon de l’appendice caudal repose sur le mécanisme apoptotique.

A la fin de la lactation, les responsables de ce phénomène dans la glande mammaire vont disparaître par apoptose…

Ce processus essentiel permet de limiter la taille des populations cellulaires et d’éliminer certaines cellules indésirables dont la simple présence peut être nocive aux autres.
C’est un phénomène différent de la nécrose reposant sur la présence d’éléments déclenchant extérieurs, germes par exemple.

L’apoptose est un mécanisme complexe mettant en jeu des gènes pro-apoptotique (gène BAX) et des gènes anti-apoptotique (bcl-2).
Un équilibre précis gère l’activité respective de ces deux gènes.

Comme toute cellule, les MN ont besoin pour suivre leur chemin de « signes de survie » que représentent les facteurs de croissance .
Une cellule normale voit sa pérennité conditionnée à son utilité sanctionnée par les facteurs de croissance.

Le stress oxydatif peut être un facteur déclenchant de l’apoptose.